« D’ENFER ET DE PARADIS »

récital | musique de chambre

CHAPELLE DE COËT-À-TOUS
Rue de Coët à Tous – Accès par D119

mardi 7 septembre | 18H

Ensemble L’Échelle
Aurelie Barbelin, superius
Caroline Marçot, cantus
Cédric Baillergeau, altus
Thibault Givaja, tenor
Julien Reynaud, bassus
Gwenael Prost, origamer
Aleksi Barrière, voix parlée / regard extérieur

ENTRÉE LIBRE sur réservation

dialogue entre les textes extraits de la Consolation de Dante et les Madrigaux de Marenzio

Politique, humanisme, poésie et musique se lient pour chanter au milieu du XVI° siècle un nouvel art de vivre dans un monde élargi à la Terre entière et dont les confins sont désormais connus, délimités, bordés. La culture rivalise alors de raffinements, et dans cette délicatesse, l’hommage amoureux prend une place qui n’avait d’égale que la prière mariale du XII° siècle chrétien. La figure littéraire de Dante domine l’expression poétique du moment, et influence Pétrarque, le Tasse mais aussi Bembo ou Guarini qui développent, à deux siècles de là et sur les mêmes sujets, des feuilletons sériels tout à fait dignes de formats télévisés récents.

Cette relative immédiateté de l’émotion permet à d’éminents compositeurs comme Marenzio, et plus tard Monteverdi, de magnifier des sentiments simples par une musique somptueusement expressive, dont les arts rhétorique et prosodique déroulent un temps devenu chatoyant par le maniement virtuose des modes et du contrepoint.

Ce concert de l’ensemble l’ÉCHELLE est soutenu par le programme « été culturel en Bretagne » de la DRAC.

Les récitals ont vocation à mettre plus particulièrement encore en valeur le patrimoine de Carnac : conçus et adaptés en fonction de l’espace et de l’acoustique de chaque lieu, ils font entrer la musique en résonance avec l’architecture, privilégiant la musique de chambre pour créer des moments d’intimité et de proximité avec les interprètes.

L’occasion de découvrir ou redécouvrir en douceur les ravissantes chapelles qui parsèment la commune et possèdent chacune un charme unique.