l’Echelle | Ensemble vocal


Né de la réunion de musiciens, passionnés par le contrepoint de la Renaissance et mus par la conviction de l’actualité des valeurs humanistes, l’Echelle est d’abord un ensemble vocal qui construit avec bonheur des programmes polyphoniques et pluridisciplinaires.

Émanant directement des partitions chantées au XVI° siècle, poésie, danse et spiritualité révèlent philosophie, acrobatie, histoire des cités et des arts, dans un caractère intimiste propre à la musique de chambre. C’est dans cet échange joyeux et équilibré entre émotion et compréhension sensible que l’Ensemble Echelle travaille.

Le monde contemporain prend également sa place dans nos programmes, avec les musiques de ce dernier siècle, et la création d’oeuvres nouvelles. Ainsi, par un constant soin accordé au lien entre l’architecture et l’acoustique, histoire et présent dialoguent afin d’enrichir la perception multi-sensorielle de l’auditeur.

Établi en 2010 à Paris, puis à Troyes, l’Ensemble Echelle se réunit maintenant en Bretagne, autour de sa conceptrice Caroline Marçot.

Caroline Marçot
Chanteuse lyrique et compositrice.
Pianiste de formation, Caroline Marçot acquiert une solide expérience de la musique vocale au sein de la Maîtrise de Radio France puis au Jeune Choeur de Paris et aux Cris de Paris. Elle se produit en tant que soliste avec plusieurs formations dont le trio Viva Lux, qu’elle fonde en 1999, l’Ensemble l’Echelle dont elle prend la direction en 2016, et l’ensemble Mora Vocis, ayant pour vocation d’explorer et diffuser les répertoires historiques chambristes du moyen âge, de la renaissance, et la création contemporaine.
Elle est également amenée à chanter régulièrement le répertoire baroque au sein de phalanges comme le Concert Spirituel ou le Concert d’Astrée, et la musique vocale récente avec Les Éléments ou le choeur Aedes.
Parallèlement elle obtient au CNSMDP les prix d’analyse, de contrepoint renaissance, d’harmonie, d’écriture XXeme siècle, d’orchestration, d’esthétique et d’acoustique musicale.
Passionnée par le phénomène sonore dans ses trois dimensions : élaboration, interprétation et perception, c’est tout naturellement que Caroline Marçot se tourne en 2000 vers la composition. Lauréate 2003 de la Fondation Natexis, son catalogue disponible aux éditions Jobert-Lemoine compte aujourd’hui une quarantaine d’oeuvres vocales et instrumentales commandées par l’Ariam Ile de France, l’ADDIM Haute-Saône, l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, la Cité de la Musique, la Cité de la Voix, Musique Nouvelle en Liberté, la maîtrise de Notre Dame de Paris, le CCR de l’abbaye Sylvanès, et créées notamment par Geoffroy Jourdain, Rachid Safir, Laurence Equilbey, Roland Hayrabedian, Gildas Pungier, Lionel Sow, Daniel Reuss, l’ensemble Clément Janequin, Sit Fast Consort…
Dans son enseignement, elle développe une pédagogie faisant la part belle à la transmission orale, guidée par un travail sur le souffle en mouvement dans un contexte déambulé. Cette approche corporelle liée a l’environnement physique et architectural lui permet de collaborer avec bonheur avec le cirque contemporain ou la danse, auprès de Cahin-Caha ou de la Débordante Compagnie.

Julien Reynaud
Après un premier prix de d’écriture au conservatoire de Tours et des études supérieures au Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance de Tours, Julien Reynaud enseigne l’écriture et le chant choral au Conservatoire Départemental de la Creuse de 2004 à 2008. Il accompagne cette période d’enseignement d’une intense pratique du chant au sein des ensemble Mikrokosmos dirigé par Loïc Pierre. Avec son propre ensemble de musique ancienne Candor Vocalis, il enregistre en 2010 pour le Label Ad Vitam Records un disque sur la musique à la cour de François 1er. Il perfectionne sa technique vocale dans les classes de Vivianne Durand à Bourges, Noémie Rime au sein du Département de Musiques Anciennes à Tours et Dominique Desmonds à Limoges. En 2008 il intègre les Choeurs de l’Opéra de Rennes et l’Ensemble Mélisme(s) dirigés par Gildas Pungier. Il fait également partie du choeur de chambre Les Cris de Paris dirigé par Geoffroy Jourdain, de l’Ensemble Vocal Exosphère dirigé par Jean-Philippe Billmann. Il a également chanté au sein des ensembles Sagittarius dirigé par Michel Laplénie, Les Eléments dirigé par Joël Suhubiette, Perspectives dirigé par Geoffroy Heurard, l’ensemble Musica Nova de Lucien Kandel et Consonance dirigé par François Bazola.
Julien Reynaud s’est depuis sa plus jeune enfance intéressé au son, dans un premier temps au matériel, grâce à son oncle Jean-Marie Reynaud, fabricant d’enceintes acoustiques mondialement reconnu, puis à la captation sonore. Fort d’une dizaine d’années d’expérience et d’expérimentations il a intégré l’équipe du Label Ad Vitam Records en 2010 (distribution Harmonia Mundi – PIAS) pour lequel il réalise toute la post-production et une grande partie des directions artistiques ainsi que quelques unes des prises de son.
Également compositeur, il réalise des musiques pour des documentaires : « Aigoual la forêt retrouvée » (Artis production), « Norvège », « Un voyage en Tanzanie » (LBP productions) et compose la musique des court-métrages de danse « Indiscernables » et « A place in space » réalisés par Sarah Kuntz en 2017 et 2018. Il a également composé le cycle « Anthropie » pour le quatuor vocal féminin Méliades autour de poèmes scandinaves, ainsi que des arrangements de chants traditionnels enregistrés au disque chez Ad Vitam Records (Je me suis en allé), plusieurs partitions pour le choeur de chambre Mikrokosmos dont notamment la musique pour un extrait du film « Loulou » de Pabst chantée en ciné-concert.

Thibault Givaja 
Après des études de flûte traversière, le ténor Thibault Givaja commence le chant au CRR de Brest, puis obtient son DEM de chant lyrique dans la classe d’Ingrid Perruche au CRR de Rennes en 2017.
Il intègre ensuite le Pôle d’Enseignement Supérieur du Spectacle Vivant de Bretagne / Pays de la Loire dans la classe de Stéphanie d’Oustrac et Olga Pitarch, où il étudie encore actuellement. Au sein de cette formation, il a l’occasion de travailler régulièrement avec Bernard Roubeau, Jean-Michel Fournereau, Alain Garichot et en master-class avec Julien Behr, Stéphane Degout, Julie Pastoureau et Christophoros Stamboglis.
Son grand intérêt pour le répertoire baroque l’a amené à travailler également avec Claire Lefilliâtre, Stéphane Fuget, et François Nicolas Geslot.
Attiré par le répertoire de choeur, Thibault chante avec divers ensembles vocaux professionnels (L’ensemble vocal Mélismes, dirigé par Gildas Pungier, L’ensemble Arsys Bourgogne, dirigé par Mihaly Zeke, L’ensemble vocal Exosphère, dirigé par Jean-Philippe Billman, L’ensemble Dulci Jubilo, dirigé par Christopher Gibert) et collabore comme choriste ou soliste avec des ensembles comme Le Banquet Céleste, dirigé par Damien Guillon, L’ensemble L’Echelle, dirigé par Caroline Marçot, la Maîtrise de Bretagne et L’ensemble contemporain Sonopsie. En parallèle à ses études de musique, Thibault obtient une Licence LLCE Espagnol et un Master en littérature hispano-américaine.